Legta bokantaj

Nouvel bokay

 
 

Evènement

Mis à jour : 5 déc. 2020


s

L'édition 2020

En prenant conscience de l’interdépendance et la similitude des enjeux agricoles et alimentaires dans le monde, les citoyens peuvent agir pour une alimentation durable et solidaire et contribuer au droit à l’alimentation ici et ailleurs. Le festival ALIMENTERRE ouvrira de nouveaux débats en 2020 autour de thématiques telles que : la place des femmes dans l’agriculture ; le rôle des pêcheurs artisans dans la protection des océans ; la mobilisation citoyenne et l'engagement des jeunes ; la coopération internationale et les projets de développement agricole en Afrique de l'Ouest ; les politiques agricoles et commerciales pour permettre aux agriculteurs de France et d’ailleurs de vivre dignement

LE LEGTA DE CROIX RIVAIL a participé à cette édition

2 temps forts

PREMIERE PARTIE


Le lien UNIQUE pour inscription et visionnage est https://www.imagotv.fr/festival/alimenterre/413 La projection publique en ligne sera suivie d'un débat à 19h10 animé par M. José VELAYOUDON et M. Alexis MEUNIER, nous espérons pouvoir vous compter parmi nous.


DEUXIEME PARTIE

PROJECTION AU LEGTA DE CROIX RIVAIL

LE 30 NOVEMBRE 2020

Les classes de BTSA 1 et BTSA 2 APV, La Terminale STAV, les 1eres BAC PRO AE et CPH étaient conviés à 14 h00 à la salle polyvalente à la projection du film :

Synopsis

Sur les étals des marchés de Dakar, la baguette blanche est reine.

Irrésistible, elle met en péril les petits agriculteurs et les boulangers traditionnels qui travaillent dans la campagne sénégalaise.

Ce pain industriel, fabriqué à partir de blé importé, a largement détrôné les produits à base de céréales locales. Faiblement valorisés, ceux-ci sont délaissés par les consommateurs urbains et des jeunes, plus attirés par les produits importés.

Mais depuis plusieurs années, la résistance s’organise au sein d’un mouvement paysan fédérateur pour faire vivre les céréales locales, défendre la vitalité du monde rural sénégalais et reconquérir sa souveraineté alimentaire.

« Semer, récolter, résister » montre un processus en marche de (re)conquête locale de la souveraineté alimentaire, à travers les programmes initiés par la FONGS- Action Paysanne, SOL, Alternatives Agroécologiques et Solidaires et leurs partenaires.

Des témoignages qui retranscrivent une histoire du monde rural sénégalais, à travers le quotidien de producteurs, de boulangers, de femmes et de représentants d’organisations sénégalaises engagées dans la valorisation des filières de céréales locales. Des artisans de cette reconquête qui œuvrent dans la lumière des champs de mil, de maïs et de sorgho, dans la chaleur des fours à pain, et sur les marchés où les femmes vendent des beignets fabriqués avec des céréales locales.


Un débat sur la souveraineté alimentaire s'est établi entre Mr RIJO Agriculteur et producteur de Farine de Manioc et Mr MIATEKELA ,Docteur en géographie, précurseur du développement durable et ambassadeur du Jardin créole pendant de longues années et les élèves . Sandrine SYLVESTRE enseignante en Agronomie et coordonnatrice de l'évènement a animé les échanges.